mercredi 19 décembre 2012

Kristen Stewart : Interview avec Garrett pour Film Review.


Plus de cinquante ans après sa publication, Walter Salles porte le livre de Jack Kerouac Sur La Route sur grand écrans. Plusieurs cinéastes ont cru qu'il s'agissait d'un roman ne pouvait pas être transformé en film.

Sur La Route raconte l'histoire de Sal Paradise (Sam Riley), un jeune écrivain dont la vie est redéfinie par l'arrivée de Dean Moriarty (Garrett Hedlund), un occidental libre d'esprit et grand parleur, et sa petite amie, Marylou (Kristen Stewart).




Kristen et Garrett ont discuté avec nous à propos de l'ouvrage emblématique, et le film, lors de la journée presse du film.

Journaliste : Quand vous faites des press junkets, y a t-il un sentiment différent pour un sentiment comme celui-ci, contrairement à Twilight, où il faut faire passer un message ?

Kristen : J'ai fait tellement de tournées Twilight, et celui-ci a évidemment un sentiment ostensiblement différent. On peut se sentir dans son corps peu plus quand on sait qu'il n'y en a pas un autre à venir.
Je me suis vraiment laissée sombrer [dans Twilight] et ça m'affecte maintenant, ce qui est amusant et tout à fait différent. Mais [avec ce film], c'est le même sentiment, celui de vouloir que les gens sachent dans quoi on a été.

Avec les scènes de sexe dans celui-ci, vos fans vont certainement voir beaucoup vous concernant.

Kristen: On essaie de s'exposer de façons différentes dans chaque film qu'on fait. Je ne suis pas vraiment inquiète pour eux.

Étiez-vous fan du livre ?

Garrett : J'étais tellement fan du livre, et j'étais incrédule qu'une telle occasion comme celui-ci se présente à moi. J'ai pensé que c'était la chose la plus incroyable qui me soit arrivée.

Walter et vous ont parcouru 60 000 miles au cours de la réalisation du film. Quelle était la valeur d'aller dans des lieux réels ?

Garrett:  Pour que ce soit utile pour le film, on a dû prendre toute les petites routes, car les abords des routes ne sont pas polluées avec des grands panneaux, des lignes électriques et des voitures de cet âge.

Aller de Nashville à Memphis nous a pris 8 heures par les petites routes. Aller de Phoenix à Los Angeles nous a pris 18 heures, mais on était pas dans une telle précipitation, ce qui nous a permis de voir quelques-uns des plus beaux paysages que toutes les personnes impatientes n'ont pas la chance de voir, et c'était un avantage pour nous.

J'ai lu que vous aviez participé à un camp d'entraînement avant que le début du tournage. Qu'avez-vous réellement fait ?

Garrett:  J'ai toujours traîné avec ça, car ça sonne comme si on allait tourner Il Faut Sauver le Soldat Ryan avec des livres. [Kristen rit] C'était un camp d'entraînement Beatnik.

On a seulement eu quatre semaines ensemble à Montréal avant de commencer à tourner. On avait pas de temps à perdre.
On se retrouvait tous les matins entouré de livres, et beaucoup de films que Walter avait eu qui donnait un sens de cette époque pour lui. Mais vraiment, on répétait, partageant le matériel qu'on avait trouvé [et] et que personne n'avait vu. C'était une vraie collaboration.

Kristen : Même une petite ligne tirée d'une lettre, on disait, 'Oh mon dieu, c'est comme ça que c'était vraiment'. Parfois, on oublie de trucs et c 'était sympa de pouvoir le faire ensemble, car on va toujours sélectionner différents moments qui sont vraiment prisés dans le livre. Avoir l'information dont on disposait à propos de la vie réelle était une ressource sans précédent.

Je suppose que vos avez One and Only : The Untold Story of On the Road, qui a été co-écrit par Anne Marie Santos, la fille du personnage sur lequel votre rôle est basé ?

Kristen : One and Only est en fait sorti après qu'on est fait le film, mais on a eu des entretiens transcrits que l'on nous a donné avant que le livre n'existe.
Ce livre est tellement important, je ne peux pas croire qu'il n'existe qu'aujourd'hui, juste à cause de la façon dont les gens parlent des femmes dans l'histoire.

Ils peuvent être difficile à comprendre si on ne sait pas ce qui se passe dans leur tête et dans leur cœur, et apprendre à connaître la personne derrière le personnage, c'est tellement amusant de le livre.

On a demandé à Kristen si elle espérait que ses fans de Twilight allaient lire Sur La Route ? )

Kristen : Hum c'est difficile de parler d'un grand groupe de gens d'une manière générale. Je pense que chacun est vraiment différent. Je pense que je serais extatique … je veux dire j'ai vu … j'ai vu des fans de Twilight avec Sur La Route dans leurs mains … lors de fan events … certains d'entre eux … vous savez c'est rare pour un grand groupe de gens. Mais j'ai vu des petits signes Sur La Route et des petits romands Sur La Route parmi les foules. Évidemment … c'est monumentalement irréel de juste penser que j'ai quelque chose à voir avec ça. Évidemment c'est incroyable.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...